Etapes de construction d’une maison individuelle

Votre rêve est sur le point de se réaliser ? Découvrez les étapes clés pour mener à bien votre construction de maison individuelle familiale.

L'agrandissement de la famille, un regroupement près des aînés ou un changement de vie professionnelle sont autant de raisons de se lancer dans l'aventure de la construction de maison individuelle. Ce projet enthousiasmant apporte de nombreux avantages : vous choisissez votre emplacement de vie, vous décidez de la structure et de la décoration de votre logement, et vous êtes tout simplement chez vous. Comme 85% des Français qui rêvent de réaliser ce projet, découvrez ci-après les étapes de construction de votre futur habitat individuel.

Gérer le financement de la construction

Avant toute chose, examinez la situation financière afin de dresser un premier budget et ainsi étudier les différentes aides qui pourraient vous être octroyées. En particulier, tout financement bancaire nécessite de fournir d'importantes garanties auprès de l'établissement, compte tenu de vos propres apports (épargne logement, épargne privée, etc). N'oubliez pas d'inclure les frais d'achat de terrain (en fonction du prix du mètre carré), les frais de notaire, d'architecte, et les assurances. De même, vous devez estimer si votre revenu restera stable durant les prochaines années. Selon votre secteur d'activité, vous pouvez aussi envisager une assurance pour que vos remboursements restent assurés en cas de situation imprévue (chômage, arrêt de travail pour raison de santé).

Bien choisir le terrain constructible

Le premier coup de pelle ne pourrait être réalisé sans que vous ayez acheté le terrain à bâtir. A moins que vous ayez déjà jeté votre dévolu sur une parcelle disponible, vous pouvez faire appel à des agences ou à des courtiers immobiliers. En choisissant votre futur lieu de vie, évaluez bien le confort, la proximité avec les services dont vous pourriez avoir besoin, et l'évolution future de votre nouvelle terre d'accueil (chantiers prévus ? prolongement de routes ou de chemins de fer ? ) Vous recevrez toutes les informations sur les projets à venir auprès du service compétent de la mairie de ladite commune. Vous obtiendrez également les règles d'urbanisme appliquées, ce qui pourrait vous être utile avant de dessiner les plans de la maison. Enfin, tenez compte de la nature du terrain, si il est viabilisé (dans le cas contraire, des frais additionnels devront être prévus), et quelle est sa nature.

L'architecture

Une fois que le terrain est acquis et validé auprès d'un notaire, il est temps de se lancer dans les plans de la future maison individuelle. Il existe de très nombreux modèles déjà prêts et proposés par de nombreux constructeurs. Mais si vous souhaitez une maison sur-mesure, faites appel à un architecte, ou à un constructeur spécialisé dans ce domaine. Il réalisera les plans et le cahier architectural de votre future maison. Doté de nombreuses compétences, le constructeur tiendra compte en premier lieu de plusieurs éléments contraignants, tels que le bassin de rétention et les règles d’urbanismes obligatoires. Puis, il s'appliquera à dessiner les plans de votre future maison en prenant note de vos envies, de vos goûts, et de l'orientation souhaitée. Grâce à ses connaissances, vous pourrez découvrir les croquis de votre futur logement, et vous y projeter.

Les démarches administratives

Pour qu'un projet de construction aboutisse, il est nécessaire d'effectuer certaines démarches administratives. En plus de l'analyse des règles d'urbanisme, il est important de déposer une demande de permis de construire auprès de la mairie de la commune dans laquelle vous souhaitez faire construire. Pour ce faire, il faut préparer 4 exemplaires complets du dossier et les déposer en comptant un délai de 2 mois pour l'obtention de la réponse. Vous disposez ensuite d'une période de 2 ans à partir de la date d'obtention pour réaliser les travaux. Il est possible de faire une demande de prolongation pour une année, qui doit être faite auprès de la mairie 2 mois avant le délai d'expiration du permis de construire. Une fois que le permis est obtenu, vous êtes tenu d'afficher le panneau de chantier obligatoire stipulant le nom du maître d'ouvrage, ainsi que les éléments suivants : la surface du terrain et de la maison, la date d'obtention et le no d'enregistrement du permis ainsi que le nom du bureau d'architecte. Par cette démarche, vous serez en règle avec le recours au tiers. En effet, toute opposition au projet de construction doit être effectuée dans les 2 mois. Passé ce délai, aucune opposition légale n'est possible. Enfin, vous devez avoir conclu toutes les assurances obligatoires avant le début des travaux : l'assurance dommage-ouvrage ainsi que l'assurance habitation (qui doit être faite lorsque les murs et la toiture sont achevés).

Lancer le chantier avec un professionnel

Choisissez le constructeur de maison individuelle en tenant compte de ses compétences, de sa connaissance du terrain et de sa réputation. Prenez bien soin de vérifier qu'il est correctement assuré et prenez soin de suivre l'évolution des travaux avec lui ainsi que l'architecte. Vous devrez également vous préoccuper des installations complémentaires telles que le raccordement gaz de ville ou encore celui de la fibre optique. Pour que tout soit fait dans les règles de l'art, le calendrier d'exécution doit être très précis et suivi à la lettre.