Maison neuve : le guide pour tout savoir avant d’investir

Construction d'une maison neuve : les étapes clés

Chaque projet de construction d’une maison neuve nécessite d'effectuer certaines démarches en amont, incluant des choix stratégiques et des formalités administratives. Avec les normes en vigueur et le respect des dernières réglementations énergétiques à appliquer, voici les éléments dont vous devez tenir compte pour que votre projet aboutisse avec succès.

  1. Choisir l'emplacement

    • Le lieu où se trouvera votre future maison doit faire l'objet d'une vive attention, car c'est à cet endroit précis que vous passerez vos prochaines années de vie ! Privilégiez la proximité avec les institutions que vous pensez devoir fréquenter régulièrement (écoles, commerces, gare, etc). Renseignez-vous sur l'attractivité des villes de la région Nord-Pas de Calais, ce qui pourrait être intéressant dans un avenir à moyen terme (déploiement de solutions de transport prévues ? constructions ou développement de la ville ?) Cela peut vous donner un indice sur la valeur de votre terrain pour les années à venir, pour une éventuelle revente. Pour trouver un emplacement, vous avez plusieurs possibilités : consulter les annonces, mandater un courtier immobilier, demander des offres aux agences immobilières ou directement chez les constructeurs. Si un terrain vous intéresse en particulier, renseignez-vous afin de savoir s'il est constructible, et si des règles d'urbanisme doivent être exécutées. Il n'est pas rare que des servitudes d'utilité publique soient prévues, ce qui pourrait contrarier votre projet. Le service d'urbanisme de la ville où vous pensez résider peut vous fournir tous les renseignements, distances à respecter et autres éléments à prendre en compte concernant la future constructions (couleur des briques…) A savoir : pour rendre un terrain viable, il faut injecter entre 5'000 et 15'000 euros de budget.

  2. Le plan de construction

    • Que vous décidiez d'acheter sur plan ou faire construire sur-mesure, le plan de construction de votre maison est la pièce maîtresse de votre projet. Il a plusieurs fonctions : vous permettre de vous projeter dans votre futur logement, et présenter la disposition des différentes pièces, leur orientation ainsi que leurs surfaces, de sorte à ce que vous ayez une idée précise du rendu final. Le plan est également nécessaire pour toutes vos démarches administratives. Faire appel à un architecte est obligatoire pour toute maison dépassant la superficie de 170m2. L'élaboration du plan permet également de visualiser les différentes options possibles pour la maison : une architecture de plain pied, à étages, avec annexes ou garage. On y retrouve également certains emplacements stratégiques importants, comme le tableau électrique ou encore le compteur d'eau.

  3. Les aménagements prévus

    • Si le plan de construction vous donne une idée précise de votre future maison individuelle, différents éléments ne peuvent y figurer, comme le choix d'installer des solutions de technologie innovante incluant de la domotique. En revanche, vous devez en tenir compte dans le budget final. Sachez que grâce à la domotique, vous pourrez piloter de nombreux éléments comme les lumières, la température ambiante ou encore les volets et stores de votre habitation.

  4. Les démarches administratives

    • Que vous soyez impliqué dans le projet de construction ou que vous ayez mandaté un professionnel, rien ne pourra commencer sans avoir obtenu l’approbation de votre permis de construire. Afin de l'obtenir, il suffit de faire une demande écrite au service d'urbanisme de votre mairie. Le dossier doit comprendre plusieurs éléments, dont les principaux plans du terrain et de la construction future (plan de situation du terrain, plan en coupe de la construction). La plupart du temps votre constructeur CCMiste vous accompagne dans cette étape. A savoir : ne jamais commencer les travaux sans avoir obtenu le permis.

  5. Le financement

    • Le prix d’une maison neuve est souvent bien supérieur à ce que vous projetiez. Au moment de préparer le scénario de financement, prenez conseil auprès de votre banque ou de professionnels de l'immobilier. De façon générale, il faut se montrer prévoyant. Les coûts peuvent en effet grimper indépendamment de votre volonté. Voici une liste des frais potentiels dont vous devez tenir compte impérativement :

      • Les frais d'acquisition du terrain.
      • La mise en place du terrain, le déblaiement.
      • Le raccordement maison neuve (raccordement eau et électricité).
      • La taxe d'habitation et les redevances (à payer lors de la remise du permis de construire).

       

  6. Les aides possibles

    • Votre plan de financement peut être soutenu par diverses aides existantes comme le prêt à taux zéro ou le crédit d'impôt. Ce sont autant d'options qui permettent d'alléger votre crédit, car elles allègent financièrement une partie de votre projet de construction. A noter bien entendu que certaines aides ne sont accessibles que dans le cadre d'aménagements respectant les normes RT 2012. De même, les montants accordés varient en fonction de la région où vous ferez construire votre logement. Le PTZ (prêt à taux zéro) est une solution qui permet d'obtenir une avance gratuite sans intérêts retenus. Il concerne à la fois l'achat du terrain ainsi que la construction de la maison et peut être accordé dans la fourchette suivante : entre 40'000 et 138'000 euros. Si votre demeure a été construite dans le respect des normes RT 2012 ou BBC, vous pouvez demander une exonération de la taxe foncière durant 2 ans suivant l'achèvement des travaux. Cela peut même être accordé plus longtemps, ou avec une baisse partielle, en fonction de la politique de la commune concernée. Egalement, certains organismes et collectivités locales permettent d'accéder à des prêts aux conditions très avantageuses (consulter www.anah.fr, www.ademe.fr ou www.anil.org)